AccueilPortailMembresRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Thirechov Gomaski [En Vie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thirechov Gomaski

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/10/2016

MessageSujet: Thirechov Gomaski [En Vie]   Mer 19 Oct - 12:47

Enfin je suis arrivé à Chernarus, la route était longue et périlleuse depuis Vladivostok,  une ville portuaire de l'est de la Russie, non loin de la frontière de la Chine et de la Corée du nord. Avec seulement un t-shirt, un jean et une arme que j'ai trouvé sur le chemin de Chernarus, j'avais faim, je suis passé dans les quelques petites maisons autour de moi à l'entrée de la ville pour trouver un peu de nourriture, mais je ne trouvais rien, pas même un grain de riz. J'ai fini par trouver des buissons avec il me semble des fruits, j'avais tellement faim que je n'avais pas réfléchis, je les prends et les mangent, ça ma fait du bien, j'ai repris le route qui longe la cote.
Arrivé au village suivant, toujours à la recherche de nourriture, un homme sortit de nul part m'aborde en pointant son arme sur moi, plutôt méfiant, il me fouille et ne trouve rien mis à part mon arme, sans chargeur mais avec un balle engagée, il la prend et désengage la balle, pour éviter que je lui tire dans le dos. Il me demanda mon nom, d'ou je venais et la raison pour laquelle je me retrouve sur Chernarus, je luis répondis mon nom et ma provenance, et lui dis que mon but est de simple vivre, ou plutôt de survivre, loin des grandes ville et donc d'un trop grand nombre d'infecté, il baisse son arme et nous discutions.
Quelques minutes plus tard je me suis senti mal, j'avais un goût bizarre dans ma bouche, surement les fruits que j'ai mangé auparavant, il savait quoi faire et m'aida. Il m'a proposé de le suivre pour que je puisse m'équiper et survivre moins difficilement, ce qui fut fait, nous avions longer la cote ensemble et remonté sur l'ouest.
Un peu plus tard, une fois arrivé dans une petite et ancienne zone militaire, déjà bien habiller, il m'offre un fusil d'assault qu'il venait de trouver, et me dit qu'avec ça, j'avais de quoi me défendre des survivant avec de mauvaises intentions.
Un autre homme qui était arrivé près de nous furtivement, pendant que nous fouillions encore les tentes à la recherche d'objet utile, il nous menaça avec son arme et nous demandait de sortir les main en l'air, heureusement cet homme était un amis de la personne que j'accompagnais, il se présente, Franck, un homme plutôt méfiant, toujours à regarder ce qu'il se passe au alentour, il nous aida a finir de fouiller le camp militaire. La personne qui m'accompagnais se présente enfin,  on l'appelle Kika, ses deux hommes me proposent de les accompagner a leur base en véhicule, oui une voiture, j'étais surpris que des survivants ont encore des voitures qui fonctionnent, ça faisait longtemps que je n'en ai plus vu en état de marche. Une fois arrivé à leur base il m'autorisaient à dormir dans un petit coin à l'abris avant de repartir, ils devaient chercher un de leurs amis dans le sud avec leur véhicule.
Je me réveille, je pense que plus de 24 heures se sont écoulé, je décide donc de partir dans les ville et village aux alentour pour trouver quelques vivres et objet utile que je leur donnerais en remerciement de m'avoir aidé, mais sur le retour je croise 2 homme qui me déconseillent d'y aller, une autres personne arrive, elle se nomme White, elle me demande qui je suis, je lui répond un homme qui venait d'arriver dans la régions et que je voulais retourner dans la base à coté pour ramener quelques objets et remercier Kika et Franck, elle me répondit que Kika c'est fait tirer dessus a la base même par un de leur chef si j'ai bien compris, alors effectivement ce n'était pas une bonne idée d'y aller, Kika était dans une base temporaire de White et le soignait. Après une bonne heure, elle se force à me faire confiance et m'offre l'hospitalité, je la sens amicale et sociale.
J'ai trouvé une tente, je n'ai pas tardé a l'installer dans ce nouveau camp, j'ai apporté plusieurs  munitions et d'autres objets que je pensais utile pour le groupe, j'en apportais peut être trop, ça vient de mon père qui m'a apprit qu'il était toujours mieux d'avoir trop que pas asser quand c'étais gratuit ou peu chère, mais ça y est, je me suis posé, j'étais content.
J'ai changé depuis mon départ de Russie, je suis plus social, surement parce que je suis content de voir des personnes qui parlent, j'ai pris l'habitude des infectés, qui voulais plutôt ma chaire.
Quelques jours passent, tout se passe bien, mais je me réveil et je vois un masque de clown dans la tente de White, elle se réveille à son tour et le remarque aussi, elle me dit qu'elle est recherchée par les CC, je ne les ai encore jamais croisé. Deux minutes plus tard, un homme armé avec des vêtement militaire et un masque de clown approche du camp, nous dit bonjour,  White méfiante lui demande s'il a déposé le masque dans sa tente, il répondit que non, qu'il n'était jamais venu ici, je trouve ça très louche, il range son arme sur son dos et s'installe, White lui propose de la nourriture ce qu'il accepte. J'examine les alentour, je n'ai pas confiance sa venue est bien trop louche, je recherche le moindre mouvement sur la direction du village le plus proche, grave erreur, 4 ou 5 autres homme avec des masques tout aussi bizarre débarquent de l'autre coter, pointant leurs fusils sur nous, nous demandent de lâcher nos armes, radios et de mettre les mains en l'air.
Ils prennent tout ce qu'ils peuvent sur eux et nous emmènent dans leur bus, directions leurs bases, je suis courageux mais pas fou, ils sont en nombres supérieurs, je ne peux rien faire, autant faire ce qu'ils demandent, mais je ne savais pas exactement à qui j'ai affaire.
Nous sommes dans leur prison, je suis avec mes bottes et mon pantalon, elle juste avec un petit haut d'écolière, je suppose que c'est leurs fantasmes. Ils nous forces de manger de la viande humaine, de réciter leurs bibles, qui n'a rien avoir avec celle que l'on trouve dans une église, je ne suis pas religieux mais je sais bien que c'est des conneries. J'ai voulu ouvrir ma gueule, résultat ils me coupent le pouce de la main gauche, j'ai eu très mal, c'est loin d'une ablation à l’hôpital, mais ça aurait pu être pire.
Un peu plus tard ils prennent contact avec Franck et lui somme de venir, sous la menace de nous tuer. Il vient et font un échange pour ça venue contre ma sortie, ils me libèrent, j'ai qu'une pensée en tête, trouver une arme et revenir pour voir ce que je peux faire pour eux, ne sachant pas ce qu'il va arriver.
C'étais très dur, j'avais faim, je ne voulais pas leur demander de la nourriture, je ne suis pas cannibale, je devais me trouver une arme, de l'eau et de la nourriture, je n'ai pas de carte, pas de boussole, il n y a pas de nuage il fait jours, j'étais tellement stressé que je n'ai pas pensé à regarder le soleil. J'ai trouvé a manger et a boire mais pas d'arme, juste un couteau, de quoi ouvrir les boite de conserve que j'ai trouvé, je trouve une radio et une pile, tout en courant j'enfile la pile dans cette foutu radio et je passe les fréquence sans même savoir pourquoi.
Quinze minutes plus tard je tombe sur une fréquence entre deux hommes qui parlent, un des deux disait qu'il allait passé a la green mountain, je me suis souvenu que c'était la base de mes kidnappeur, j'écoute cette fréquence tout en cherchant une arme, j'en avais oublié à quel point il était difficile d'en trouver une dans Chernarus. Ca y est j'ai trouvé une arme un chargeur avec 15 balles, c'était risqué mais j'ai décidé d'y retourner jusqu'au moment ou j'ai entendu à la radio que White c'est fait tirer dessus et que Franck était mort sous la torture, je suis resté sur place pendant au moins trente minutes, au milieu d'un champ sur la direction de la green mountain, je me suis sentis tout faible et tremblant, je ne savais plus si je devais y aller pour les venger ou non.
Je me suis rappelé dans les bons temps, que la vengeance ou la justice par le sang, doit être réfléchie et travaillée, je vais donc attendre, et réfléchir à une attaque future, mais ce qui est sur, c'est que ses deux meurtres ne seront pas impunis.
Je me suis installé ailleurs, je m’entraîne au tir car la perte de mon pouce de la main gauche est un peu handicapant, heureusement qu'ils ne m'ont pas coupé celle de la main droite, j'aurais eu beaucoup de mal à tenir le manche de n'importe qu'elle arme, ils ont fait l'erreur de me laisser partir en vie, ils vont le regretter.
Je n'ai pas entendu le nom des deux personnes qui parlaient à la radio, ceux qui mon appris que White et Franck sont morts, je les chercherais, je suis sur qu'ils ont envie de vengeance également, ils avaient surement d'autres amis je partirais également a leurs recherche, d'ici là, je continuerais a m’entraîner, ce n'est plus comme avant l'infection, c'est autre chose, j'étais entouré de plusieurs personnes, c'est ce qu'il fait la force.
Mais je me sens coupable de tout ça, j'aurais du agir au moment même de la venue de la première personne avec ce masque de clown, ça ma marqué, ça ma changé, je suis encore plus méfiant, toutes les personnes sont une menace.


(HRP je viens de prévisualiser, le texte est trop lourd, j'ai l'impression de lire du Karl Marx sans sont vocabulaire, je ferais mieux la prochaine fois avec des images etc..)


Dernière édition par Thirechov Gomaski le Mer 19 Oct - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KyfRan

avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 27
Localisation : Nul part

MessageSujet: Re: Thirechov Gomaski [En Vie]   Mer 19 Oct - 13:25

Yeaaah cool la suite la suite ! Very Happy

_________________


La douleur ne disparaît jamais.
On apprend juste à vivre avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Angel

avatar

Messages : 639
Date d'inscription : 07/02/2016
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Thirechov Gomaski [En Vie]   Mer 19 Oct - 14:13

Cool un nouveau journal !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thirechov Gomaski

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/10/2016

MessageSujet: Re: Thirechov Gomaski [En Vie]   Mer 19 Oct - 18:02

up, comme dit en bas du texte je ferai mieux pour la présentation Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Angel

avatar

Messages : 639
Date d'inscription : 07/02/2016
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Thirechov Gomaski [En Vie]   Mer 19 Oct - 18:05

Oui j'avoue ce serait plus agréable à lire ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KyfRan

avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 15/03/2016
Age : 27
Localisation : Nul part

MessageSujet: Re: Thirechov Gomaski [En Vie]   Mer 19 Oct - 20:01

T'aurais pu poster un second poste. C'est vrais que ça fait pavé mais en tout cas c'est agréable a lire. Smile Continue !

_________________


La douleur ne disparaît jamais.
On apprend juste à vivre avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bryan_62



Messages : 39
Date d'inscription : 21/02/2016

MessageSujet: Re: Thirechov Gomaski [En Vie]   Mer 19 Oct - 21:10

Cool ton journal Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thirechov Gomaski

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 03/10/2016

MessageSujet: Re: Thirechov Gomaski [En Vie]   Ven 21 Oct - 18:03

Souvenir de mon intégration dans l'organisation "Podolskaïa"



Je me rappelle bien de ce jours, nous étions dans un bar nommé Kunerdo, un bar que tenait l'organisation pour des réunions principalement mais également pour s'amuser, ce jours la c'était pour me présenter, il était 13 heures à peu près, j'avais peur, je me suis demandé comment vont ils réagir quand ils vont me voir? 20 minutes plus tard, après avoir bu un verre de vodka, mon père me dit "les voila", je regarde par la fenêtre, je les vois, 5 hommes comme on en voit tous les jours, mais je savais très bien qui ils étaient, ça faisait froid dans le dos





Ils étaient des chefs, mais il y avait quelqu'un au dessus d'eux, je ne méritais pas de le rencontrer, en tout cas pas encore.
Mon père se leva, sera la main de tout le monde et me présenta. Ils sont plutôt sympa avec moi, il m'ont vite rassuré. Bien que je ne fus jamais présenté à eux, ils savaient quelle étaient mes compétences, ils savaient tout sur moi, de mon père qu'il leurs avait parlé de moi, et de leurs contacts, il savent tout sur les habitants de Podolsk. L'un d'eux était le père de mon meilleur amis, Anatoly, il gérait le racket des entreprises de la banlieue. Avec son fils, Aleksei, nous faisions quelques racket sur des passants que nous croisions, on était en sécurité la ou nous vivions, nous avions rien a craindre.

Plus tard dans la journée et quelques verres de vodka supplémentaire, leurs lieutenants arrivaient, ils aimaient bien se montrer, ils voulaient que tout le monde voient qui ils étaient, en effet l'organisation était bien connue des habitants de cette banlieue.



Anatoly c'est désigné pour m'enseigner l'art du racket, il me présenta un des lieutenants que je devais suivre toute la journée, toute la semaine pendant plusieurs mois. Il me disait également que Aleksei allait nous rejoindre, que nous serions meilleurs, car il savait que nous allions bien se marrer, qu'on se sentirait plus fort et c'était le cas.
Les deux premiers mois nous faisions la tournée de entreprise avec notre lieutenant et quelques hommes de mains, dès qu'ont entraient dans une entreprise, le personnel savait qui nous étions, et pour quelle raison nous venions, les patrons nous accueillaient et nous donnaient des mallettes. En une journée nous faisions le tour de 6 ou 7 entreprises, dans Podolsk mais également dans les banlieue aux alentour, sans empiété le territoire d'autres organisations.

Trois mois plus tard, Aleksei et moi même, étions près, on nous à demandé de trouver 5 hommes motivé et de former une équipe, pour qu'on puisse par la suite faire le tour des entreprises de notre coté, il y en avait tellement qu'il fallait partager le travail. Nous les connaissions déjà ses 5 hommes, 5 copains d'enfance en qui nous avions confiance et qui étaient dans le besoin. Trois jours plus tard, le groupe était formé, nous organisions donc un rendez-vous avec notre lieutenant, dans une zone en construction. Le lieutenant arrive, examine les 5 hommes, leurs sert la main, il comprend vite que nous avions choisi les bonnes personnes, il nous donne une carte avec plusieurs points dessus, c'est notre tournée, nous avions la responsabilité de récupérer l'argent et de le ramener directement à notre chef direct, Anatoly.

Tout c'est bien passé pendant un peu plus d'une année, jusqu'à se que la police viennent s'en mêlé, dans un premier temps nous avions pu les soudoyer, mais la FSB c'est une autre histoire. Deux mois plus tard la FSB arrête un chef et plusieurs lieutenant, une réunion d'urgence c'est fait au bar Kunerdo, là ou on m'a présenté la première fois.
Ce jours la j'ai enfin pu voir le grand chef, Dimitri Antipov, je fus présenté à lui par Anatoly, il était apparemment fier de moi, je faisais du bon travail, il me disait qu'il était temps pour moi de passer au niveau suivant, tout comme Aleksei. Nous cachions notre joie pour rester sérieux, nous avions juste répondu, "c'est un honneur Mr. Antipov, vous ne le regretterez pas".
Tout les lieutenants sont passé à table, Antipov nous demande de venir également, il se lève, nous pointe du doigt et nous désigne comme nouveau lieutenant de l'organisation. Tous les autres lieutenants se lèvent, passe chacun vers nous, nous serre la main et nous disent simplement "félicitation".
Nous sommes donc tous assis à manger un bon plat de sanglier, Antipov déclare alors que nous devions nous séparer en plusieurs petits groupes, de se diversifier et de s'agrandir, il nous donne les pays stratégiques ou s'implanter, et que tout le monde pourraient choisir la ou ils veulent aller, dont 2 groupes en tout cas sur le territoire Russe.
Tout le monde parle à voix basse en petit groupe, avec Aleksei nous avions de l'ambition, nous voulions rester sur le territoire Russe et de trouver de nouvelle spécialité, il connaissait bien une ville dans le sud est de la Russie, Vladivostok, une ville stratégique pour se développer facilement et pas d'organisation connue. C'était décidé, nous étions les premiers à désigner une ville, Antipov était surprit et étonné, "c'est un ecxellent choix, proche de frontière et un port, c'est d'accord vous irez la-bas".
Je pars voir mon père et ma mère et leurs annonce la nouvelle, mon père était fière de moi, il accepta sans bronché, ma mère c'était une autre histoire, elle voyait mon avenir différent et non au sain d'une organisation, mais elle savait qu'il ne valait mieux pas me reprocher de partir, bien que se soit ma mère et la femme de mon père, elle risque des problème à vouloir me mettre des bâtons dans les roues. Mais malgré tout, nous avions bien bu et rigoler pour cette dernière soirée en famille.

Deux jours plus tard, nous avions rassemblé nos hommes et nos affaires, mon père s'occupait de mon compte bancaire à Vladivostok, nous étions près a partir.

Plus tard, nous sommes arrivé sur Vladivostok, une ville portuaire de l'est de la Russie, non loin de la frontière de la Chine et de la Corée du nord, nous étions 7, avec une bonne ambition, cette ville allait être à nous, mais personne ne le savait encore.






A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
White Angel

avatar

Messages : 639
Date d'inscription : 07/02/2016
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Thirechov Gomaski [En Vie]   Sam 22 Oct - 2:54

C beau intéressant et propre ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thirechov Gomaski [En Vie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thirechov Gomaski [En Vie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LCS - RP :: Session RP :: Histoire des personnages INGAME :: - Personnage EN VIE --
Sauter vers: